Le FBI annonce l'arrestation de 74 cybercriminels dans plusieurs pays pour des arnaques par email

ESCROQUERIE Au total, cet impressionnant coup de filet a permis de récupérer plus de 14 millions de dollars...

20 Minutes avec agence

— 

Le FBI a arrêté 74 personnes à travers le monde, suspectées de fraude par courrier électronique.
Le FBI a arrêté 74 personnes à travers le monde, suspectées de fraude par courrier électronique. — Damian Dovarganes/AP/SIPA

Les autorités américaines ont annoncé dans un communiqué, ce lundi, l’arrestation de 74 cybercriminels sur trois continents. Un coup de filet mené par le FBI dans le cadre d’une campagne mondiale de répression contre la fraude par courrier électronique, rapporte ZDnet.

Ainsi, 42 cybercriminels ont été arrêtés aux Etats-Unis, 29 au Nigeria et trois au Canada, à l’île Maurice et en Pologne, au terme d’une opération de six mois baptisée « Operation Wire Wire », menée conjointement avec les départements américains de la Justice, de la Sécurité intérieure et du Trésor, ainsi que l’inspection du service postal américain.

2,4 millions de dollars en liquide

Ces différents pirates utilisaient un procédé nommé « Business E-mail Compromise » (BEC). Cela consiste à contacter des employés de banque ou d’organismes financiers avec des mails de fausses demandes de virement qui semblent pourtant bien officielles. Ensuite, les victimes envoient l’argent directement sur le compte des cybercriminels en pensant faire un virement pour le compte de leur société.

Grâce aux différentes arrestations, 2,4 millions de dollars (2 millions d’euros) ont été récupérés en liquide et 14 millions de dollars (11,9 millions d’euros) de virements ont été saisis sur les comptes des malfaiteurs.

« Fraude par avance de frais »

Les autorités ont également signalé que ces attaques visaient parfois des particuliers, des acheteurs de biens immobiliers et des personnes âgées. C’est le cas notamment d’un couple de ressortissants nigérians vivant à Dallas qui est soupçonné d’avoir dérobé 246.000 dollars à un particulier, virés directement sur leur compte. Pour ce faire, ils ont employé le système dit de la « fraude par avance de frais ». Cette technique consiste à demander une somme à un particulier en lui promettant une part sur un gros gain.

>> A lire aussi : Bouches-du-Rhône: Attention aux arnaques au mail frauduleux semblant provenir de l'assurance maladie

>> A lire aussi : CPAM: De faux mails circulent pour récupérer vos coordonnées bancaires

>> A lire aussi : Bordeaux: 22 opérateurs de téléphonie soupçonnés d’une vaste escroquerie