Strasbourg: La mère soupçonnée du meurtre de sa fille de six ans «hospitalisée d'office»

JUSTICE La jeune mère de famille, soupçonnée du meurtre de sa fille de six ans dimanche à Lingolsheim, a été « hospitalisée d’office » ce mardi…

G.V. avec AFP

— 

Illustration. Strasbourg le 20 janvier 2017. Le nouveau Palais de justice.
Illustration. Strasbourg le 20 janvier 2017. Le nouveau Palais de justice. — G. Varela / 20 Minutes

La décision est tombée : une information judiciaire pour « assassinat » contre une femme de 25 ans soupçonnée d’avoir tué sa fille de six ans, dimanche à Lingolsheim (près de Strasbourg), est ouverte. La jeune mère a été hospitalisée d’office, a annoncé le parquet.

L’auteure présumée du meurtre de la fillette a été examinée par un psychiatre et « l’expert, même s’il conclut à l’accessibilité à une peine pénale, a estimé que son état justifiait une hospitalisation d’office », a précisé ce même magistrat. Elle devrait être déférée « pour une possible mise en examen quand le juge en charge de l’instruction le demandera », a indiqué le parquet.

« Des idées noires »

le drame s'est joué dimanche, entre 10 heures et le milieu de matinée au domicile de la mère et de l’enfant, précise l’AFP, le père de la fillette étant en détention. La mère avait appelé elle-même le SAMU, affirmant que son enfant ne respirait plus et qu’elle l’avait frappée, avait indiqué lundi une source proche de l’enquête. Les secours n’avaient rien pu faire et la jeune femme avait été interpellée dans la foulée.

Lingolsheim, Bas-Rhin
Lingolsheim, Bas-Rhin - MAP4News

Entendue par les policiers, celle-ci avait dit plus tard avoir étranglé sa fille avec une écharpe, toujours selon une source proche de l’enquête. Durant sa garde à vue, la jeune femme, « en état de choc », a évoqué avoir eu des « idées noires », a indiqué le parquet de Strasbourg. Ce dernier a annoncé avoir ouvert une « information judiciaire de chef d’assassinat », sur mineur de 15 ans avec la « circonstance aggravante de préméditation ».