Nice: Soupçonné d'être impliqué dans l'attentat du 14-juillet, un détenu se suicide

FAITS DIVERS La justice accuse Aleksander H. d'avoir fourni des armes à Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le terroriste qui a tué 86 personnes avec son camion le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais... 

M.F.

— 

Attentat à Nice : les enquêteurs sur place. Durée: 00:50
Attentat à Nice : les enquêteurs sur place. Durée: 00:50 — Nicolas Carme, Thomas Bernardi AFPTV

Les enquêteurs le soupçonnent d’être impliqué dans l’attentat de Nice. Le vendredi 8 juin, Aleksander H. s’est donné la mort dans sa cellule de Fleury-Mérogis, où il était incarcéré depuis décembre 2016, rapporte Libération. Il « a été retrouvé pendu avec un lacet dans sa cellule », confirme l’AFP.

Bien avant que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ne tue 86 personnes sur la promenade des Anglais et n’en blesse plus de 400 autres, il lui aurait fourni des armes. Il est poursuivi pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Sa détention provisoire avait été prolongée

Selon le quotidien, Aleksander H. venait d’apprendre, mardi dernier, que sa détention provisoire était prolongée. Il n’était pas mis à l’isolement mais vivait seul dans sa cellule.

Il s’agit du deuxième détenu incarcéré dans une affaire d’attentat à se donner la mort derrière les barreaux. En 2015, Yassin Salhi, lui aussi incarcéré à Fleury-Mérogis après avoir décapité son patron et attaqué un site gazier en Isère, s’était suicidé.