Enfant mort dans un ascenseur à Argenteuil: L'enquête a été confiée à un juge d'instruction

JUSTICE Une information judiciaire a été ouverte « contre X pour homicide involontaire »...

20 Minutes avec AFP

— 

Voiture de police (illustration).
Voiture de police (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Deux jours après la mort d’un petit garçon de cinq ans dans la chute d’un ascenseur dans un centre commercial à Argenteuil (Val-d’Oise), les investigations vont pouvoir débuter. L’enquête a été confiée ce dimanche à un juge d’instruction, a indiqué le parquet de Pontoise.

Une information judiciaire a été ouverte « contre X pour homicide involontaire », « afin qu’un juge d’instruction poursuive les investigations et désigne le plus rapidement possible un expert judiciaire », a précisé le parquet.

Les circonstances du drame restent à préciser

L’accident dans lequel est mort l’enfant a eu lieu vendredi peu avant 19h dans le centre commercial Côté Seine. Les circonstances du drame restent à préciser, mais, selon les premiers éléments, un brusque décrochage de la cabine a eu lieu alors que l’enfant commençait à sortir de l’ascenseur.

Il s’est retrouvé coincé et le haut de la cabine a heurté sa tête, il est mort sur place. Des membres de sa famille qui se trouvaient dans la cabine ont assisté, impuissants, au drame.

Schindler France, qui assure la maintenance de l’appareil, dit « coopérer pleinement avec les autorités »

Plusieurs clients du magasin, très choqués, ont eux aussi vu la scène, qui se déroulait à une heure de grande influence. Un millier de personnes ont été évacuées du centre commercial et une cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) mise en place. Le centre restera fermé tout le week-end.

Schindler France, qui assure la maintenance de l’appareil, a fait part dans un communiqué de « sa plus profonde tristesse devant le décès du jeune garçon et son état de choc face à cet accident ». L’entreprise a dit « coopérer pleinement avec les autorités afin d’établir les raisons de l’accident, dont les causes ne sont pas encore connues à ce stade ».