Tarbes: Par vengeance, 20 ans après, il aurait commandité l'assassinat de l'agresseur de sa sœur

FAITS DIVERS Trois personnes ont été placées en garde à vue après l’assassinat de Joël Balmé, exécuté en janvier dernier. Le commanditaire serait le frère d’une fillette dont la victime avait abusé il y a une vingtaine d’années…

B.C.

— 

La police judiciaire de Pau (Illustration).
La police judiciaire de Pau (Illustration). — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Le 19 janvier, un Tarbais était abattu chez lui, à bout portant depuis une fenêtre du rez-de-chaussée de sa maison. C’est la compagne de Joël Balmé qui l’avait retrouvé en rentrant chez eux.

Depuis mardi, trois personnes sont en garde à vue pour l’assassinat de ce chauffeur-livreur de 59 ans selon France Bleu Béarn. Chargé de l’enquête, le service régional de police judiciaire a dû se pencher dans le passé judiciaire de la victime pour remonter la piste. L’une des personnes interpellées dans la Drôme n’est autre que le frère d’une fillette dont Joël Balmé avait abusé il y a une vingtaine d’années.

Frère de la victime d’attouchements

A l’époque, le chauffeur-livreur vivait avec la mère de ces enfants et ces attouchements​ lui avaient valu une condamnation.

C’est donc par vengeance que le frère de la victime de Joël Balmé serait passé à l’acte. Ce trentenaire et un complice seraient venus de la Drôme en voiture et auraient abattu le Tarbais dès que ce dernier a ouvert sa fenêtre.

La troisième personne en garde à vue est la compagne d’un des deux hommes. Ils pourraient être déférés devant la justice ce jeudi.