Nord: Trois mineurs interpellés après un passage à tabac en février dernier

FAITS DIVERS Rouée de coups, la victime s’était vue prescrire plus de 80 jours d’interruption totale de travail…

Mikael Libert

— 

Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — Olivier Aballain / 20 Minutes

Déchaînement de violence. Mardi, trois individus ont été interpellés à Saint-Pol-sur-Mer, dans l’agglomération de Dunkeque dans le Nord, après plusieurs mois d’enquête. Ils sont accusés d’avoir violemment frappé un homme en février dernier.

Les faits remontent au 17 février dernier. Un habitant de la résidence la Frégate, rue de la République, à Saint-Pol, devait recevoir la visite d’un ami. Selon la police​, le hall de cette résidence est habituellement occupé par un groupe de squatteurs.

Plus de 80 jours d’ITT

Pour un motif qui n’a pas été précisé, l’ami du résident a été violemment pris à partie par trois membres du groupe. Roué de coup, il a été laissé dans un piteux état par ses agresseurs, qui ont pris la fuite. Le médecin qui a examiné la victime lui a prescrit 84 jours d’interruption totale de travail (ITT).

Plusieurs mois après, les investigations des policiers leur ont finalement permis d’identifier les suspects de l’agression. Il s’agit de trois garçons mineurs. L’opération d’interpellation a été lancée, mardi, dès 8h45, dans divers lieux de Saint-Pol-sur-Mer. Les mis en cause ont tous été arrêtés et placés en garde à vue.