Sète: Le commissariat de Frontignan confiné après la découverte d'une mystérieuse poudre blanche

POUDRE BLANCHE Le commissariat de Frontignan a été confiné pendant trois heures lundi à la suite de la découverte de gélules suspectes dont la composition est encore inconnue...

Jérôme Diesnis

— 

Illustration police
Illustration police — F. Elsner

Quatre policiers de Frontignan ont été confinés dans leur commissariat pendant plusieurs heures après la découverte d’une poudre blanche, lundi. L’alerte a été donnée par le proviseur d’un lycée après la découverte sur un lycéen de gélules contenant de la poudre blanche.

Des tests effectués sur la poudre se sont révélés négatifs à la drogue, mais ont marqué à la présence de staphylocoque et de botulisme. Les policiers ont alors prévenu les pompiers qui ont placé l’hôtel de police en quarantaine. La mesure de confinement a été levée près de trois heures après, à la suite de l’intervention de pompiers spécialisés. En revanche, la composition de cette poudre blanche fait l’objet d’analyses. Elle n’est pour le moment pas connue.

Un Sétois identifié

« Les huit personnes en contact avec le produit sont en bonne santé et ne demandent pas de suivi médical. Il n’y a à ce stade aucune inquiétude particulière », précise le procureur Christophe Barret. Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers de la sécurité urbaine de Sète.

Le lycéen aurait acheté ces gélules à un Sétois qui aurait été identifié, mais pas interpellé pour être entendu par les enquêteurs.