Insultes et coups lors d'un match en Alsace: Quatre joueurs sanctionnés après les actes présumés racistes

FOOTBALL Après les insultes racistes présumées et les agressions sur un terrain de football entre deux équipes amateurs, la Ligue d’Alsace de football a pris de premières sanctions en commission de discipline…

Bruno Poussard

— 

Les faits se sont produits lors d'un match de football amateur en Alsace début mai. Illustration
Les faits se sont produits lors d'un match de football amateur en Alsace début mai. Illustration — Robci95 / Pixabay / Creative Commons.
  • Début mai en Alsace, la rencontre de football amateur entre l’AS Mackenheim et l’AS Benfeld a été émaillée d'insultes racistes présumées et d'agressions.
  • Tandis qu'une enquête de gendarmerie est aussi ouverte, la Ligue d'Alsace de football réunie en commission de discipline a pris de premières santions.
  • «Pour la bagarre qui a éclaté dans un premier temps seulement», deux joueurs de chaque équipe ont reçu dix matchs de suspension chacun.

Le 6 mai, la rencontre amateur (de division 3) entre l’AS Mackenheim et l’AS Benfeld n’a pas été à son terme. L’arbitre a été forcé de l’interrompre à cause d'une bagarre, de violentes agressions et d'un envahissement du terrain. A l’origine : des insultes racistes présumées à l’encontre de trois footballeurs de Benfeld, victimes de coups.

Largement médiatisés après la fracture de la mâchoire et de la pommette de l’un des trois ainsi que les incapacités temporaires de travail délivrées et leurs trois plaintes, les faits sont depuis suivis. Une enquête de gendarmerie est notamment en cours. A la Ligue d’Alsace de football amateur (Lafa), deux instructions ont aussi été ouvertes.

Une première commission de discipline de la Ligue pour la bagarre

Condamnant « fermement les faits » et réaffirmant aussi « sa détermination à lutter contre les actes racistes et xénophobes » dans un communiqué publié le 15 mai, l’instance a convoqué les deux clubs lors d’une première commission de discipline tenue le 24 mai. Dont la décision a été dévoilée aux deux formations concernées le lendemain.

Si les procès-verbaux établis par la commission ne sont pas rendus publics, la Lafa a accepté de dévoiler les sanctions à 20 Minutes ce lundi matin. Deux joueurs de chaque équipe ont d’ores et déjà été condamnés à dix matchs de suspension. « Seulement pour la bagarre qui a dans un premier temps éclaté entre eux », précise l’instance.

Mais le dossier des actes racistes présumés encore en instruction

Concernant l’envahissement du terrain, les insultes racistes présumées, les coups et les incapacités temporaires de travail, le dossier est, lui, toujours en instruction. Pour ce deuxième volet de « l’affaire », la Lafa a décidé de prendre plus de temps pour réunir tous les éléments avant des convocations pour une prochaine commission de discipline.

Selon les informations transmises à 20 Minutes, une fois toutes les pièces récoltées, celle-ci pourrait avoir lieu mi-juin. Avant d’autres sanctions attendues à la fin du mois. Et elles pourraient cette fois être plus lourdes. Dans son communiqué de réaction aux événements du match Mackenheim-Benfeld, voilà ce que la Lafa rappelait mi-mai :

« Pour toute infraction contraire aux règlements et commise en raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, le motif raciste, xénophobe ou antisémite conduit à l’aggravation des sanctions encourues par son auteur. »

Dans le même temps, sur le plan judiciaire, une enquête a bien été ouverte, selon la confirmation du parquet de Colmar. Les gendarmes de la communauté des brigades de Marckolsheim-Sundhouse poursuivent leurs investigations. Mais pour le procureur de la République contacté par 20 Minutes, il est toutefois encore trop tôt pour en parler.

>> A lire aussi : Quelles suites après les insultes racistes et les coups envers des footballeurs amateurs noirs?

>> A lire aussi : Y a-t-il un problème de racisme dans le football amateur?