VIDEO. Perpignan: Onze chevaux dans un état déplorable sauvés par deux associations

MALTRAITANCE ANIMALE Sur ordre du procureur de la République, 11 chevaux privés de nourriture et de soins ont été transférés dans un refuge du Gard...

Jerome Diesnis

— 

Dans le champ, les ossements de plusieurs animaux au milieu de chevauxprivés de soin et de nourriture à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, près de Perpignan
Dans le champ, les ossements de plusieurs animaux au milieu de chevauxprivés de soin et de nourriture à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, près de Perpignan — Association Edal

Onze chevaux privés de soin et dans un état déplorable ont été secourus à Pollestres, à une dizaine de kilomètres de Perpignan, sur ordre du procureur de la République. Le parquet avait été alerté par une plainte de l’association Asema (Association service enquête maltraitance animale) à la suite de la découverte d’un poulain mort dans un champ.

Les animaux, pour la plupart malades et privés de nourriture, ont été transférés dans le Gard, dans le refuge de l’association Edal, situé à Aimargues. Parmi les animaux, « une jument avec la patte cassée depuis deux ans a besoin de soins quotidiens, expliquent les membres de l’association. Une pouliche de deux ans est également blessée ainsi qu'un poulain de 7/8 mois. Il est boiteux des deux postérieurs et a une plaie à l'un d'eux. Par manque de nutrition, son squelette et ses articulations ne sont pas terminées. Il titube beaucoup. »

Le propriétaire poursuivi

L’association Edal qui a mis en ligne sur son compte Facebook les photos des animaux blessés et affamés, a ouvert une cagnotte afin de subvenir aux frais de vétérinaire. « C’est comme si nous avions ouvert les grilles d’un camp de la mort », évoque Véronique Valls, l’avocate de l’association Asema.

Le propriétaire des animaux devrait être poursuivi.

>> A lire aussi : VIDÉO. Sud : Une brigade de détectives débusque les cas de maltraitances animales