Nîmes: Une cinquantaine de bus caillassés au dépôt, de nombreuses lignes suspendues

FAITS DIVERS Des individus s’en seraient pris à de nombreux véhicules, dans la nuit de dimanche à lundi…

N.B.

— 

Illustration d'une femme à un arrêt de bus, ici à Rennes.
Illustration d'une femme à un arrêt de bus, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Un acte de vandalisme à grande échelle a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans le dépôt du réseau des bus de Nîmes, Tango et Tempo : des individus s’en sont pris à de nombreux véhicules, à coups de pierres, rapporte France Bleu Gard Lozère.

Des investigations sont menées pour tenter de retrouver d’éventuels suspects. Environ une cinquantaine de bus du réseau auraient été visés au cours de la nuit.

Des lignes de bus suspendues

Après ces actes de malveillance, de nombreuses lignes de bus ne pourront pas circuler ce lundi, et ce jusqu’à nouvel ordre, indique le réseau de transports sur Twitter.

Les lignes 12, 51, 61, 62, 70 et les Tempo 100, 101, 102, 103, 104, 105, 111, 112, 200, 201, 214, 215, 226, 227, 228, 229, 230, 231, 232 et 233 ne seront pas assurées. Les liaisons vers les communes du département et le ramassage scolaire sont perturbés.