Ils volaient des voitures avant de les découper et de revendre les moteurs sur Le Bon Coin

DELINQUANCE La police a interpellé huit hommes soupçonnés du vol de 51 véhicules dans les Yvelines et le Val-d’Oise…

Floréal Hernandez

— 

Le vol d'une voiture. (Illustration)
Le vol d'une voiture. (Illustration) — CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

Les voitures volées dans la soirée étaient découpées le lendemain matin sur un terrain vague de Poissy (Yvelines). Le moteur et les pièces ayant une valeur marchande étaient revendus dans toutes la France via le site Le Bon Coin, tandis que la ferraille terminait dans une casse auto, explique à 20 Minutes une source policière. Ce schéma, qui s’est répété pour au moins 51 véhicules dérobés dans les Yvelines ou dans le Val-d’Oise, vient d’être mis hors circuit par la police.

En effet, mardi, les enquêteurs ont interpellé dans les deux départements et à Nanterre (Hauts-de-Seine) huit hommes âgés de 18 à 40 ans et issus de la communauté des gens du voyage sédentarisés. Ceux-ci ont été déférés ce vendredi matin et une information judiciaire a été ouverte par le tribunal de Versailles.

80.000 euros d’avoirs criminels saisis

Les véhicules ciblés étaient des BMW ou des fourgons utilitaires. Lors des perquisitions menées, les policiers sont tombés sur « treize moteurs volés dans un box de remisage ». Ils ont également saisi 10.000 euros en numéraire, « un pistolet automatique approvisionné et prêt à l’emploi chez un individu ».

Des véhicules ont également été confisqués et de l’argent sur des comptes bancaires a été saisi. Au total, les « avoirs criminels » s’élèvent à 80.000 euros.

>> A lire aussi : Un trafic de voitures volées entre Nîmes et Marseille pouvant concerner jusqu'à 20.000 véhicules en passe d'être démantelé

>> A lire aussi : Prison de Fresnes: Un commando cagoulé s'introduit dans l'établissement et brûle des voitures de surveillants