Toulouse: Après un refus d’obtempérer, les policiers caillassés par une trentaine de jeunes

VIOLENCES URBAINES Des policiers toulousains voulaient contrôler une voiture dans la nuit de lundi à mardi. Le conducteur s’est enfui vers Empalot, où une trentaine de jeunes ont protégé sa fuite…

N.S.

— 

Pour les policiers toulousains, ce type d'agression pour couvrir une personne en fuite est devenu« une situation récurrente ». Illustration.
Pour les policiers toulousains, ce type d'agression pour couvrir une personne en fuite est devenu« une situation récurrente ». Illustration. — Olivier Aballain / 20 Minutes

La tension est montée d’un cran dans le quartier toulousain d’Empalot, dans la nuit de lundi à mardi, peu avant une heure du matin. Alors que des policiers voulaient contrôler le conducteur d’un véhicule dans le secteur de l’Ormeau, celui-ci a pris la fuite vers l’avenue Jean-Moulin, avant d’abandonner sa Seat Ibiza et de s’échapper en courant.

Les équipages de forces de l’ordre lancés à ses trousses se sont alors retrouvés face à une trentaine de jeunes, cagoulés selon une source policière, qui évoque « une situation récurrente ».

Pas de blessé ni d’interpellation

Le groupe a jeté des projectiles sur les fonctionnaires. Ces derniers ont utilisé des moyens de dégagement comme des grenades lacrymogènes pour se tirer de ce mauvais pas. Il n’y a pas eu de blessé, ni d’interpellation.