Ain: Un automobiliste placé sous contrôle judiciaire six mois après avoir provoqué un accident mortel

Faits divers Au moment du drame, l'automobiliste roulait sous l'emprise d'alcool et de stupéfiants... 

G. F

— 

Photo d'illustration
Photo d'illustration — C. Allain / 20 Minutes

Ses six derniers mois passés à l’hôpital ont retardé la procédure judiciaire. Mais il doit désormais répondre de ses actes. Jeudi dernier, un homme de 33 ans a été présenté au juge d’instruction et placé sous contrôle judiciaire pour son implication dans un accident de la route qui avait causé la mort d’un quinquagénaire le 16 décembre dernier sur la D992 à proximité de Massignieu-de-Rives, dans l’Ain.

Ce soir-là, vers 19 heures, le trentenaire avait pris la route, au volant de sa Mercedes, pour rejoindre des proches. Dans un virage, il était entré en collision avec une Citroën Jumpy arrivant face à lui. Le conducteur de la fourgonnette était mort dans la violence du choc. Les autres personnes présentes dans ce véhicule, extraites de l’habitacle avec difficulté par les pompiers, avaient été blessées.

Un procès à venir

Le conducteur de la Mercedes, grièvement blessé dans la collision, avait été hospitalisé dans un état grave à l’hôpital de Chambéry, où il est resté ces six derniers mois. Les analyses toxicologiques, réalisées le soir de l'accident mortel, ont révélé que cet homme avait pris la route après avoir bu et pris de la cocaïne, selon Le Progrès.

Une information judiciaire a été ouverte et une expertise automobile devrait être menée d’ici au procès pour déterminer avec précision les circonstances de cet accident mortel.