Pau: Trois personnes en garde à vue après le lynchage d'un homme

ENQUETE Un homme de 32 ans est décédé vendredi soir à Pau, roué de coups par une bande d'adolescents...

M.B.

— 

Police judiciaire. (Illustration)
Police judiciaire. (Illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes
  • Le parquet n'a pas encore indiqué l'âge des personnes placées en garde à vue.
  • La victime était connue des services de police.
  • François Bayrou dénonce «des actes de violence intolérables et criminels».

Trois personnes ont été placées en garde à vue ce lundi, après le lynchage d'un homme vendredi à Pau, a indiqué le parquet.

Un homme de 32 ans est décédé vendredi soir à Pau (Pyrénées-Atlantiques), après avoir été roué de coups en pleine rue par une bande d'adolescents. L'agression s'est produite aux alentours de 19 h dans un quartier populaire de la ville où résidait la victime. Celle-ci était « connue des services de police ».

«Rixe collective dirigée contre lui»

« L'homme est décédé vendredi en pleine rue d'un quartier de Pau à la suite d'une rixe collective dirigée contre lui », a indiqué la procureur de la République de Pau, Cécile Gensac. Des témoins, qui avaient alerté les secours, ont été entendus par la police, a précisé la magistrate. Selon eux, la victime aurait été rouée de coups par une douzaine de mineurs. Les secours arrivés sur place rapidement n'ont pas pu réanimer la victime.

Interrogé par Sud Ouest, le maire François Bayrou a dénoncé « des faits gravissimes, des actes de violence intolérables et criminels, commis – circonstance aggravante – semble-t-il par des adolescents. On voit bien qu’il existe dans certains quartiers des réseaux prêts à toutes les violences pour imposer leur loi, en s’abritant souvent derrière l’âge des délinquants ».

Nouvel incident dans le quartier dimanche

Sud Ouest rapporte par ailleurs un nouvel incident survenu dimanche dans le même quartier, à quelques mètres du drame de vendredi. Le conducteur d’une voiture aurait, selon des témoins, « chargé » un jeune garçon en se déportant sur le trottoir. Suite à quoi un groupe d’adolescents s’est rué sur l’automobiliste, le rouant de coups.

D’après un membre de l’équipe de BFM TV présent sur place, le conducteur n’a dû son salut qu’à l’intervention des pompiers palois, qui l’ont « exfiltré » et mis à l’abri dans leur caserne. Ils l’ont ensuite conduit à l’hôpital de Pau, où il aurait reçu des soins pour un traumatisme crânien.