Alsace: Quelles suites après les insultes racistes et les coups envers des footballeurs amateurs noirs?

FOOTBALL Une enquête a été ouverte par les gendarmes après des insultes et agressions racistes présumées sur un terrain de foot, début mai, et une commission de discipline se tiendra devant la Ligue d’Alsace dans une semaine…

Bruno Poussard

— 

Des ballons de foot. (Illustration)
Des ballons de foot. (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES
  • Dimanche 6 mai, des incidents ont émaillé une rencontre de football amateur en Alsace, trois joueurs d’origine africaine auraient reçu des insultes racistes et des coups.
  • En réaction, trois plaintes ont été déposées, la gendarmerie a ouvert une enquête et les deux clubs sont convoqués lors d’une commission de discipline de la Ligue d’Alsace de football amateur le 24 mai.

Les faits remontent au 6 mai. Ce dimanche-là, sur le terrain de l’AS Mackenheim, la réception de l’AS Benfeld a pris une bien triste tournure dans le groupe G de la division 3 du Bas-Rhin. Si bien que l’arbitre a été forcé d’interrompre la rencontre. En cause : des insultes et des actes de violence, présumés racistes, à l’encontre de trois joueurs noirs.

Partagés par le président du club de Benfeld sur son compte Facebook puis relayés par les Dernières Nouvelles d’Alsace ce week-end, les faits ont été largement médiatisés ces derniers jours. Précisant avoir vu « un couteau » sorti devant lui, une des victimes a ajouté à nos confrères de «Rue89 Strasbourg» : « J’ai vraiment cru que j’allais y rester. »

Des investigations en cours chez les gendarmes

Pris en charge par les pompiers appelés avec les gendarmes un peu avant la mi-temps, un de ses partenaires a été victime d’une fracture de la mâchoire et de la pommette. Les trois joueurs d’origine africaine ciblés ont déposé plainte. Mais Mackenheim a pour sa part démenti tout acte raciste avant de supprimer sa publication Facebook.

Ce mardi, l’adjoint au commandant de la compagnie de Sélestat confirme qu’une enquête confiée à la communauté des brigades de Marckolsheim-Sundhouse est ouverte : « Des investigations sont en cours pour identifier les mis en cause. » Les gendarmes interviennent occasionnellement pour des altercations lors de matchs de football.

Une commission de discipline le 24 mai

Jusqu’ici, la Ligue d’Alsace de football amateur (Lafa) s’était de son côté refusée à tout commentaire. Face aux nombreux appels des médias, l’instance a finalement publié un communiqué ce mardi après-midi. Pour « condamner fermement les faits » et réaffirmer « sa détermination à lutter contre les actes racistes et xénophobes » sur les terrains.

A 20 Minutes, la Lafa ajoute simplement qu’une « instruction est en cours » là aussi et que l’affaire est « suivie ». En clair, les deux clubs sont déjà convoqués lors d’une commission de discipline prévue jeudi 24 mai, comme leurs équipes n’ont aucune rencontre prévue d’ici-là. L’instance donnera logiquement sa décision le lendemain. Elle prolonge :

Le district d’Alsace de football rappelle que pour toute infraction contraire aux règlements et commise en raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, le motif raciste, xénophobe ou antisémite conduit à l’aggravation des sanctions encourues par son auteur. »

>> A lire aussi : Insultes et agressions racistes présumées à l'encontre de trois joueurs noirs en plein match