Nantes: Il appelle la police et affirme qu'il vient de tuer son voisin

FAITS DIVERS Un homme de 52 ans a été placé en garde à vue pour dénonciation mensongère et apologie du terrorisme, ce week-end à Nantes...

J.U.

— 

Un policier devant un ordinateur - Illustration
Un policier devant un ordinateur - Illustration — 20 MINUTES/SIPA

La petite blague n’a pas fait rire les policiers. Un homme pourrait être jugé en comparution immédiate, lundi, après avoir été placé en garde à vue pour « dénonciation mensongère » et « apologie du terrorisme », ce week-end.

Selon Ouest-Franceet Presse Océan, ce Nantais de 52 ans aurait plusieurs fois composé le 17, samedi soir, quelques heures après l' attentat de Paris. Il a annoncé aux policiers avoir tué son voisin à coups de couteau, avant de finir la conversation par « Allah Akbar ».

Ivre au moment des faits

Prenant cet appel très au sérieux, et ayant identifié son origine, une dizaine de policiers ont déboulé quelques minutes plus tard dans un appartement du boulevard du Tertre.

Ils ont défoncé la porte d’entrée et ont trouvé à l’intérieur deux hommes, en bonne santé. Rien d’anormal n’a été non plus décelé dans l’immeuble. Celui qui est soupçonné d’avoir passé les appels a été interpellé, peu après minuit. Il présentait alors un taux d’alcool de 2,34g.