Lorraine: La mort d'un homme de 44 ans dans un incendie n'a pas été entraînée par un compteur Linky

FAKE OFF Au mois de mars, plusieurs blogs anti-Linky ont imputé au nouveau compteur d’Enedis l’origine d’un incendie mortel à Laxou (Meurthe-et-Moselle). Retour sur les faits, alors qu’une enquête reste en cours…

B.P.

— 

Illustration d'un compteur Linky.
Illustration d'un compteur Linky. — G. Durand / 20 Minutes
  • Le 8 mars, un homme de 44 ans est mort asphyxié dans l’incendie de son appartement à Laxou, près de Nancy, en Meurthe-et-Moselle.
  • En décryptant bizarrement un article de «L’Est Républicain», certains blogueurs militants n’ont pas hésité à mettre en cause le compteur Linky.

« Le compteur Linky fait hélas son premier mort. » Sur les blogs « refus.linky.gazpar.free » et « stoplinky76320 », les posts datent du 12 mars. Mais ils continuent de circuler sur les réseaux sociaux, bientôt deux mois après la mort d'un homme de 44 ans dans un incendie de son appartement à Laxou Champ-le-Bœuf (Meurthe-et-Moselle).

Pourtant, ce feu serait parti d’un canapé ou d’un fauteuil - avant d’entraîner la mort par asphyxie du quadragénaire retrouvé étendu par terre le 8 mars - selon les explications du procureur de la République à L'Est Républicain. Une enquête sur ses causes a été ouverte, mais l’incendie n’aurait donc rien à voir avec le nouveau compteur d’Enedis.

L’entreprise s’est d’ailleurs empressée de démentir ces allégations dès le 12 mars. Dans un communiqué, Enedis a reconnu que le logement disposait bien d’un compteur Linky mais que ce dernier est situé à « l’extérieur » de l’appartement, dans les « parties communes » de l’immeuble de la commune de la banlieue ouest de Nancy.

Un gros raccourci

Comme l’ont déjà décrypté Libération et puis Le Monde à son tour ce dimanche, cette intox proviendrait en fait d’une bien drôle d’analyse de blogueurs militants  d'un premier article de L'Est Républicain, titré « Mort dans son appartement enfumé ». Aux côtés des « raisons indéterminées de l’incendie », on peut juste y lire :

« Le compteur électrique fondu témoignait d’un important dégagement de chaleur tout comme les déblais carbonisés évacués par les pompiers. »

 

Se basant simplement sur le déploiement des compteurs Linky à Laxou et cette phrase, un de ces auteurs en a conclu, avec un gros raccourci, que le compteur était à l’origine de ce décès. Ces derniers mois, plusieurs utilisateurs ont accusé leurs compteurs Linky d’avoir pris feu, dans les Bouches-du-Rhône ou dans la Haute-Vienne.