Pistolets, mitrailleurs... Une enquête ouverte après la disparition d’armes à la préfecture de police de Paris

PARIS L’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie de l’affaire…

H. B.

— 

Trois pistolets Sig-Sauer réglementaires et un pistolet-mitrailleur Beretta ont disparu à la Préfecture de police de Paris.
Trois pistolets Sig-Sauer réglementaires et un pistolet-mitrailleur Beretta ont disparu à la Préfecture de police de Paris. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Où sont passées les armes à feu ? Trois pistolets Sig-Sauer réglementaires et un pistolet-mitrailleur Beretta ont disparu du stock de la direction de l’ordre public et de la circulation, un service de la Préfecture de police installé rue Albert, dans le XIIIe arrondissement de Paris, rapporte Le Parisien. Au total, quatre armes se sont volatilisées.

C’est en réalisant un inventaire du stock d’armes dans les services de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) que les policiers se sont rendu compte de cette disparition.

La piste du vol privilégiée par l’IGPN

L’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie. Une enquête préliminaire pour « vol aggravé et infraction à la législation sur les armes » a été ouverte par le parquet de Paris.

L’enquête interne devra déterminer les causes de cette mystérieuse disparition. Les services de l’IGPN n’excluent aucune piste mais privilégient la piste du vol, selon Le Parisien.