Un vaste trafic de drogue démantelé entre l’Isère et l’Hérault

STUPEFIANTS Six personnes ont été mises en examen jeudi, dont une placée en détention et les autres sous contrôle judiciaire…

H. B. avec AFP

— 

Des sacs de drogue (illustration).
Des sacs de drogue (illustration). — STR / AFP

Joli coup de filet anti-drogue. Quatorze personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement, cette semaine, d’un trafic de stupéfiants entre l’Hérault et l’Isère, a-t-on appris vendredi de source policière.

Les arrestations ont eu lieu ce mardi à Grenoble, Montpellier et Courchevel en Savoie. Six personnes ont été mises en examen jeudi, dont une placée en détention et les autres sous contrôle judiciaire. Cinq autres devaient être présentées vendredi au juge d’instruction chargé de l’affaire.

Une information judiciaire ouverte en novembre

L’enquête a démarré en août dernier sur un renseignement anonyme concernant un trafiquant de drogues (cannabis, cocaïne, héroïne) basé à Saint-Martin-d’Hères dans la banlieue de Grenoble et lié à un autre trafiquant. Tous les deux organisaient leur trafic en marge de leur activité professionnelle, l’un étant ouvrier et l’autre rippeur. Leurs clients étaient des « semi-grossistes », selon la même source.

L’enquête a permis de localiser un box servant de lieu de stockage et plusieurs « nourrices », ainsi que de déterminer que les trafiquants se fournissaient à Montpellier. Une information judiciaire a été ouverte en novembre et l’enquête a été confiée au GIR (groupe d’intervention régional) de Grenoble.

L’opération a mobilisé 140 policiers, dont des hommes du Raid

Parmi les 14 interpellés, tous majeurs, quatre sont âgés de 25 à 27 ans et considérés comme les principaux suspects, dont la femme d’un trafiquant présumé, âgée de 21 ans. Deux autres étaient suspectés d’être des revendeurs et huit - dont deux femmes - d’avoir fait office de « nourrice », mais seules 11 personnes au final ont été présentées à la justice après leur placement en garde à vue.

L’opération a mobilisé 140 policiers, dont des hommes du Raid et cinq équipes cynophiles. Outre les arrestations, elle a permis de saisir 8,7 kg de résine de cannabis, 59 grammes de cocaïne et 32 grammes d’herbe, ainsi que 47.950 euros en liquide et sept véhicules.