Rennes: Deux personnes interpellées après le cambriolage de la préfecture de région Bretagne

FAITS DIVERS Les voleurs avaient notamment dérobé un portrait d’Emmanuel Macron...

J.G.

— 

La préfecture Martenot, à Rennes, où réside le préfet de la région Bretagne.
La préfecture Martenot, à Rennes, où réside le préfet de la région Bretagne. — C. Allain / 20 Minutes

Deux personnes d’une trentaine d’années, un homme et une femme, ont été interpellées jeudi à Rennes et dans les Côtes-d’Armor suite au cambriolage de la préfecture de région. L'information, révélée par Ouest-France, a été confirmée par une source policière à 20 Minutes ce vendredi en fin de journée.

 Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 18 au 19 avril à la préfecture Martenot, en plein centre-ville de Rennes. Alors que le préfet et sa famille dormaient à l’étage, des cambrioleurs s’étaient introduits en pleine nuit dans le bâtiment. Sur place, ils avaient notamment dérobé un ordinateur, un téléphone portable, un aspirateur ainsi qu’un portrait d’Emmanuel Macron. Un mini-bar avait également été vidé.

Un acte « pas prémédité » selon le parquet

Trois individus, deux hommes et une femme, ont finalement été identifiés par les caméras de vidéosurveillance de la préfecture. Placées en garde à vue, les deux personnes interpellées ont été présentées ce vendredi matin devant le parquet en vue d’une procédure de plaider coupable. Elles ont reconnu les faits et tous les objets dérobés ont été retrouvés.

Selon le procureur de la République interrogé par le quotidien, l’acte n’était « pas prémédité » et ne relevait aucun « mobile politique ». Le troisième cambrioleur n’a quant à lui toujours pas été interpellé.