Seine-et-Marne: Un major de police, en état d'ébriété, refuse d'obtempérer

FAITS DIVERS La police intervenait à la demande de sa fille qui ne souhaitait pas le voir prendre la route ivre...

C.Po.

— 

Un policier. (Illustration)
Un policier. (Illustration) — Bagu Blanco/Shutterstoc/SIPA

Personne n’est au-dessus des lois, pas même un major de police. Lundi 23 avril, il est un peu plus de 21h30 lorsque le commissariat de Coulommiers, en Seine-et-Marne, reçoit l’appel d’une adolescente. Elle explique que, malgré ses injonctions, son père a pris le volant alors qu’il a consommé de l’alcool.

Le véhicule est rapidement identifié à Chailly-en-Brie, une commune qui jouxte Coulommiers. Les policiers enjoignent au conducteur de s’arrêter. Ce qu’il refuse de faire dans un premier temps, avant de finir par s’arrêter quelques centaines de mètres plus loin. Selon une source policière, contactée par 20 Minutes, il avait près de 2 grammes d’ alcool dans le sang.

Cellule de dégrisement

Une histoire tristement classique ? Pas tout à fait. Le conducteur ivre et qui a brièvement refusé d’obtempérer est un major de police en Seine-Saint-Denis. Après avoir passé la nuit en cellule de dégrisement, il a été placé en garde à vue et déféré. Selon  France Bleu, il a reconnu les faits et a été condamné.