Haute-Vienne: Sept personnes suspectées d’avoir trafiqué des véhicules d’occasion

FAITS DIVERS Ce mardi, sept individus soupçonnés d’avoir trafiqué des voitures d’occasion pour les revendre à des prix supérieurs à leur valeur réelle ont été arrêtés. Ils sont aussi suspectés d’avoir simulé des accidents pour toucher le remboursement des assurances…

E.P.

— 

Lyon, le 6 novembre 2017. Illustration de gendarmes et véhicule de la gendarmerie.
Lyon, le 6 novembre 2017. Illustration de gendarmes et véhicule de la gendarmerie. — E. Frisullo / 20 Minutes

Ce mardi, la brigade de recherches de Limoges appuyée par les gendarmes, a interpellé sept personnes soupçonnées d’être mêlées à une affaire d’escroquerie aux voitures d’occasion, rapporte France 3 Aquitaine. Les suspects, âgés de 24 à 57 ans et tous domiciliés en Haute-Vienne, auraient trafiqué des voitures d’occasion pour les revendre à des prix supérieurs à leur valeur réelle mais aussi simulé des accidents pour escroquer les assurances.

C’est le comportement des conducteurs impliqués dans un accident matériel de la circulation, survenu en avril 2016, qui a éveillé les soupçons des gendarmes et déclenché une enquête. Elle va faire porter des suspicions d’escroqueries sur plusieurs individus, dont certains sont propriétaires de garages automobiles. En cause : des reventes frauduleuses de véhicules d’occasion trafiqués au moyen de compteurs kilométriques abaissés, de fausses factures d’entretien etc.. Il s’agirait également de simuler des accidents visant à obtenir le remboursement des épaves.

>> A lire aussi : Seine-Maritime: Un restaurateur aurait escroqué deux millions d’euros en fraudant son assurance


Véhicules et outillage ont été saisis lors de perquisitions ainsi que 26.000 euros. Au total, c’est une soixantaine d’escroqueries pour un préjudice de 300.000 euros aux dépens de compagnies d’assurances et de particuliers qui a été révélée par les investigations. Les sept suspects seront jugés prochainement devant le tribunal correctionnel de Limoges.