Nice: L'autopsie a parlé, les treize chats retrouvés morts ont bien été empoisonnés

PLAINTE DEPOSEE Des traces d’insecticide, qui les a tués sur le coup, ont été découvertes…

F.B.

— 

Un chat domestique
Un chat domestique — ALLILI MOURAD/SIPA

Une mort foudroyante et surtout provoquée. Les treize chats retrouvés morts, en mars, dans un quartier de l’est de Nice, seraient bien les victimes d’un empoisonneur, révèlent les résultats des autopsies ordonnées par la municipalité.

« L’analyse toxicologique révèle que les félins ont été empoisonnés par un insecticide qui les a tués sur le coup », indique Hélène Saliceti-Adroguer, conseillère municipale déléguée à l’Animal dans la ville, interrogée par Nice-Matin.

Nourriture imprégnée de poison

Les corps de ces chats, qui vivaient en liberté, avaient tous été retrouvés sans vie dans la même résidence, rue Maréchal-Bernadotte. Cinq autres ont également disparu et n’ont pas été retrouvés. L’autopsie conduite sur un des félins démontre qu’il venait d’ingérer de la nourriture, sans doute imprégnée par le poison.

La Société de défense des animaux (SDA) a déposé plainte. En France, « le fait […] de donner volontairement la mort à un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe », soit 1.500 euros.

>> A lire aussi : Des chats prisonniers d'un garage sauvés par les pompiers à Nice