Corse: Une jeune fille roumaine enlevée puis libérée, son ravisseur s'est suicidé

FAITS DIVERS Les gendarmes ont donné l'assaut sur la maison de vacances où elle était retenue...

J.S.-M.

— 

Les gendarmes du PSIG, ici à l'entraînement, ont donné l'assaut (illustration).
Les gendarmes du PSIG, ici à l'entraînement, ont donné l'assaut (illustration). — William Abenhaim / SIPA

La jeune femme est apparemment indemne. Sous le choc, elle a été conduite à l’hôpital pour des examens supplémentaires. Une jeune Roumaine de 22 ans a été enlevée ce vendredi matin en Haute-Corse, séquestrée, puis libérée dans l’après-midi. Les gendarmes ont donné l’assaut sur une maison du petit village de Folelli, en Haute-Corse, dans laquelle son ravisseur s’était retranché.

Le ravisseur, originaire selon Corse-Matin de la région de Nantes, s’est « tiré une balle dans la tête », a déclaré à l’AFP la procureure de Bastia. Il est mort peu de temps après l’assaut des gendarmes.

Un ami du ravisseur en garde à vue

L’homme serait un « amoureux éconduit de la victime », selon une source proche de l’enquête, citée par l’AFP. Il a enlevé la jeune femme à Lucciana devant des témoins et l’a conduite dans une maison qu’il avait louée à Folelli, à 20 km au sud de Lucciana.

L’enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Haute-Corse. Selon Corse-Matin, un ami du ravisseur a été placé en garde à vue, ce vendredi. Toujours selon le quotidien insulaire, il avait loué la maison de vacances avec lui. Ce vendredi, les enquêteurs tentaient de déterminer précisément son rôle, a indiqué la procureure Caroline Tharot.