Ain: Le motard de 19 ans qui a grièvement blessé un gendarme s’est rendu

FAITS DIVERS Quelques heures après avoir percuté un gendarme à Artemare (Ain), le jeune motard décide lui-même de se rendre à la police, par le biais d’un appel téléphonique…

C.D

— 

Le gendarme qui a été percuté par un motard mercredi 18 avril à Artemare (Ain) a dû être amputé d'une jambe.
Le gendarme qui a été percuté par un motard mercredi 18 avril à Artemare (Ain) a dû être amputé d'une jambe. — : XAVIER VILA/SIPA

Les appels à témoins lancés par la gendarmerie pour le retrouver l’ont peut-être fait réfléchir. Mercredi soir, le motard âgé de 19 ans qui avait violemment percuté durant l’après-midi un gendarme, alors qu’il roulait sans permis et sans assurance à Artemare, dans l’ (Ain), s’est livré à la brigade de recherches de Belley.

Le jeune homme, originaire de Haute-Savoie, avait d’abord tenté d’échapper à un contrôle de police sur la départementale 904. L’individu roule à ce moment-là à vive allure. Deux motards de la gendarmerie de Belley l’entendent arriver au loin et décident alors de se positionner sur la chaussée pour l’arrêter.

Le gendarme amputé de la jambe

Le chauffard, déjà sanctionné pour des faits similaires, préfère alors prendre la fuite et poursuit sa lancée. Il parvient à esquiver l’un des agents mais percute de plein fouet le second. Immédiatement, il remonte sur sa moto et disparaît du champ de vision des gendarmes.

La violence de la collision a grièvement blessé aux membres inférieurs l’un des motards. Emmené par hélicoptère à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon, le policier de 52 ans a été amputé de la jambe droite et souffre d’une fracture à l’autre jambe.

L’auteur de l’accident est désormais placé en garde à vue à la gendarmerie de Belley.