Perpignan: Les policiers découvrent une petite fabrique présumée de faux papiers

FAUSSAIRE Les deux hommes seront jugés en septembre devant le tribunal correctionnel…

N.B.

— 

Des papiers d'identité (illustrations).
Des papiers d'identité (illustrations). — F. LODI/SIPA

Les services de la police aux frontières des Pyrénées-Orientales ont mis un coup d’arrêt à une filière présumée de fabrication de faux documents. Des investigations ont été lancées dans le département après la découverte de documents falsifiés, présentés par un homme à la mairie de Perpignan en février 2016, rapporte L'Indépendant.

Les protagonistes avaient été placés en garde à vue. Agés d’une trentaine d’années, poursuit le quotidien régional, ils auraient avoué, et indiqué aux enquêteurs qu’ils auraient voulu « tenter l’expérience », après avoir vu un documentaire à la télévision, qui démontrait qu’il était assez facile de se procurer des papiers d’identité falsifiés.

En septembre, devant le tribunal

L’enquête aurait permis d’établir que l’un des hommes se livrait à cette pratique depuis 2014. Des cartes d’identité, des factures, des contrats de travail, de location ou des comptes-rendus médicaux, établis sous des identités différentes, auraient été saisis.

De faux papiers qui pourraient, selon le journal, avoir servi à bénéficier de remboursements de santé fictifs et de fausses déclarations aux assurances, notamment. Les deux hommes seront convoqués en septembre, devant le tribunal correctionnel.