Toulouse: Suite aux violences urbaines, la vente de carburant au détail est interdite

SOCIETE Après une nuit où plusieurs poubelles et voitures ont été incendiées, la préfecture a décidé d’interdire jusqu’à mercredi la vente d’essence en bidon dans l’agglomération toulousaine…

B.C.

— 

Un bidon d'essence. Illsutration
Un bidon d'essence. Illsutration — 26132/ISOPIX/SIPA

Pas la peine de se pointer avec un bidon à la station-service en région toulousaine. A la suite des incidents qui ont eu lieu dimanche soir dans les quartiers de Bellefontaine et de la Reynerie, la préfecture de la Haute-Garonne a décidé de prendre des mesures particulières concernant la vente de carburant.

Au cours de la soirée, plusieurs containers et voitures avaient été volontairement incendiés avec des bidons d’essence.

Dans toute la grande agglomération toulousaine

Du coup, jusqu’à mercredi soir, « l’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant par jerricans, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers sont interdits dans les points de distribution des communes de Toulouse Métropole, Portet-sur-Garonne, Vieille-Toulouse, Ramonville Saint-Agne et Labège », indiquent les services de l’État en Haute-Garonne.

Ce genre de mesures a déjà été pris lors de précédentes périodes de tensions ou à l’occasion de fêtes de fin d’année.

Avant de prendre sa voiture, il est donc fortement conseillé de vérifier sa jauge d’essence.