Bordeaux: L'homme qui s'était accusé de la mort de sa voisine mis en examen pour viol et meurtre

FAITS DIVERS L'individu s'était présenté de lui-même au commissariat lundi soir, s'accusant d'avoir tué sa voisine dans un appartement du quartier Meriadeck...

Mickaël Bosredon

— 

Une voiture de police. (Illustration)
Une voiture de police. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le parquet de Bordeaux a indiqué mercredi après-midi que l’homme âgé de 57 ans, qui s’est présenté lundi au commissariat de Bordeaux pour s'accuser du meurtre de sa voisine de 64 ans, a été mis en examen pour « viol et meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un autre crime. »

L’autopsie réalisée sur le corps de la victime a « mis en évidence des éléments évocateurs de violences sexuelles. » Le médecin légiste s’est prononcé en faveur d’un décès par asphyxie.

Le suspect a reconnu en garde à vue, puis devant le juge d’instruction, avoir volontairement donné la mort à sa voisine qu’il connaissait. Mais il nie toute violence sexuelle.

Pas de condamnation par le passé

Lundi soir, la police avait reçu l’appel d’un homme qui s’accusait d’avoir tué sa voisine, dans le quartier Meriadeck à Bordeaux. Pendant l’intervention des forces de l’ordre qui découvraient le corps de la femme, il s’était présenté de lui-même au commissariat. Selon Sud Ouest, le suspect était armé d’un couteau, mais a été désarmé sans opposer de résistance. Le parquet de Bordeaux précise qu’il n’a jamais été condamné par le passé.

Des réquisitions de détention provisoire ont été prises à son encontre. Le juge des libertés et de la détention doit se prononcer dans la soirée.