Singes volés l'été dernier à Paimpont: Six individus interpellés près de Nantes

FAITS DIVERS Deux « Mones de Campbell » avaient été volés à la station biologique de Paimpont (35), début juin 2017...

David Phelippeau

— 

Les deux singes volés ce week-end à la station sont des mones de Campbell.
Les deux singes volés ce week-end à la station sont des mones de Campbell. — EthoS

Du nouveau dans l’affaire des singes volés à Paimpont l’été dernier. Selon la brigade de recherches de Rezé, 6 individus mis en cause dans le vol et le recel des deux petits mammifères ont été interpellés et mis en garde à vue mercredi. Deux de ces individus étaient déjà détenus dans le cadre d’une autre affaire.

Ces personnes sont par ailleurs impliquées dans un cambriolage commis chez un particulier à La Haye-Fouassière, et dans deux autres cambriolages dans des commerces au Temple-de-Bretagne et à Indre en mai dernier.

Un des auteurs était mineur au moment des faits

Sur les six personnes interpellées, l’une a été laissée libre et une autre a fait l’objet d’un rappel à la loi. Trois des individus interpellés, âgés de 19 à 33 ans, ont reçu des convocations devant le tribunal pour les 28 février et 7 mars 2019. Enfin l’un des auteurs, mineur, au moment des faits a été convoqué devant le juge des enfants à Nantes, le 12 juin prochain.

Pour rappel, l’un des deux singes dérobés avait été retrouvé en juillet 2017 à Challans en Vendée. Un particulier avait appelé pour signaler qu’un singe était dans sa douche… Le second animal n’a toujours pas été retrouvé.