Nord: Un collégien de 15 ans écroué pour l'assassinat d'une femme de 57 ans

ENQUETE L’adolescent a déclaré être parti de chez lui « avec l’intention de tuer quelqu’un, sous le coup de la colère, et pour voir ce que cela faisait », a expliqué le procureur…

H. B. avec AFP

— 

Voiture de gendarmerie (photo d'illustration).
Voiture de gendarmerie (photo d'illustration). — Alexandre GELEBART/20MINUTES

L’affaire remonte à plusieurs mois. Un adolescent de 15 ans a été mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire, a-t-on appris ce samedi auprès du parquet de Douai dans le Nord. Il a avoué avoir tué une femme par hasard sur un chemin près de Caudry ( Nord), le 19 octobre 2017.

Cette femme de 57 ans avait été retrouvée morte, tuée volontairement d’un coup de couteau à l’abdomen, sur un sentier à proximité de cette ville de 15.000 habitants.

Il était parti de chez lui « avec l’intention de tuer quelqu’un »

L’enquête s’est accélérée jeudi, lorsque l’adolescent a « révélé, dans son établissement scolaire, avoir commis un meurtre, sans préciser lequel », a expliqué le procureur de la République de Douai, Frédéric Teillet, confirmant une information de la Voix du Nord.

Alertés par l’établissement, les gendarmes ont interpellé l’adolescent, qui leur a confirmé être l’auteur de ce meurtre avec préméditation. Ce matin-là, il n’était pas allé en cours. « De ce qu’il dit pour l’instant, il déclare être parti de chez lui avec l’intention de tuer quelqu’un, sous le coup de la colère, et pour voir ce que cela faisait », a expliqué le procureur.

« On va prendre le temps de vérifier son état psychologique, voire psychiatrique »

« Il n’y avait aucun motif clair et net, il ne connaissait pas cette personne, il ne lui en voulait pas, il n’en voulait pas à son argent », ajoute-t-il. « On va prendre le temps de vérifier son état psychologique, voire psychiatrique​ ». Pour vérifier ses propos, l’adolescent a été amené sur les lieux du crime.

Placé en garde à vue jeudi dans le cadre d’une commission rogatoire, il a été présenté vendredi soir au juge d’instruction qui l’a mis en examen du chef d’assassinat et le juge des libertés et de la détention a prononcé son placement en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.