Rennes: Placé en isolement, un détenu s’évade de l’hôpital psychiatrique

FAITS DIVERS Il avait été condamné en début d’année à huit ans de prison pour viol...

J.G.
— 
L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017 et qui abrite environ 800 détenus
L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin, ouverte en 2017 et qui abrite environ 800 détenus — C. Allain / 20 Minutes

Un détenu de 20 ans s’est évadé dimanche soir de l’hôpital psychiatrique Guillaume Régnier à Rennes. Incarcéré au centre pénitentiaire de Vezin-le-Coquet pour viol, il avait été placé en chambre d’isolement au centre hospitalier dimanche, rapporte Ouest-France. Après avoir enfoncé la porte de sa chambre, il a ensuite réussi à forcer la porte d’entrée du service et à s’évader.

Condamné à huit ans de prison pour viol

Une enquête pour évasion a été ouverte. Les recherches engagées n’ont pour l’heure pas permis de retrouver le détenu. Jugé par la cour d’assises des mineurs d’Ille-et-Vilaine pour des faits de viol et violences volontaires commis en 2015, il avait été condamné le 26 janvier 2018 à une peine de huit ans de prison.

Selon Le Figaro, le détenu est connu pour son instabilité psychologique. Il a déjà été transféré au moins cinq fois d’établissements pénitentiaires différents, précise le quotidien.