Il volait les smartphones des spectateurs lors des concerts de Shaka Ponk

VOL Un individu a été arrêté en flagrant délit à Épernay, dans la Marne, après avoir dérobé une quinzaine de portables lors d’un concert du groupe Shaka Ponk…

20 Minutes avec agence
— 
Shaka Ponk lors du Music festival Colours of Ostrava 2014.
Shaka Ponk lors du Music festival Colours of Ostrava 2014. — Jaroslav Ozana/AP/SIPA

Du Mans à Tours, de Lyon à Paris ou de Strasbourg à Épernay, le malfrat opérait toujours de la même façon. Mais il a fini par se faire coincer. Un homme originaire de Roumanie profitait des concerts de Shaka Ponk pour dérober les smartphones des spectateurs.

Il a été pris en flagrant délit vendredi alors que le groupe d’électro-rock français était en spectacle à Epernay (Marne), rapporte Europe 1.

Des vols pendant les pogos

La technique de cet homme de 27 ans était très au point. Il repérait les téléphones de valeur utilisés par certains spectateurs pour filmer le concert et profitait ensuite du pogo pour mieux faire main basse sur les appareils. Il portait, sous ses vêtements, une combinaison de plongée qui lui permettait de cacher les appareils volés.

>> A lire aussi : Loisirs: Attention, ne publiez pas vos billets de spectacles sur les réseaux sociaux

Les producteurs du groupe, alertés par la recrudescence de ces vols au cours de chaque spectacle de la tournée, ont prévenu la police. Le Millesium d’Épernay, où se produisait Shaka Ponk vendredi, avait ainsi fait appel à de vigiles en civil. Et le dispositif a fonctionné.

Une quinzaine de téléphones volés

Ils ont ainsi repéré le comportement étrange d’un individu portant un sweat à capuche et arborant un tatouage sur la main. Munis de cette courte description, les policiers d’Épernay ont épinglé le suspect à la sortie de la salle. À même la peau, sous son vêtement de plongée, l’individu avait dissimulé quatorze smartphones haut de gamme qu’il venait de voler.

>> A lire aussi : Strasbourg: Ils volent plusieurs dizaines de téléphones pendant un concert

Placé en garde à vue, il a reconnu des dizaines de vols d’appareils qu’il revendait ensuite sur Internet. Selon les policiers, l’individu, inconnu des services de police français, n’agissait pas seul mais s’appuyait sur un groupe venu spécialement de Roumanie pour écumer la tournée. Lors de certaines représentations, le butin pouvait atteindre une cinquantaine de téléphones. Le jeune homme a été placé en détention provisoire et sera jugé ce jeudi en comparution immédiate.