Nîmes: Cinq jeunes mis en examen pour jet de pavés et de cocktail Molotov sur des pompiers

FAIT DIVERS Ils sont âgés de 15 à 21 ans, et trois sont mineurs...

20 Minutes avec AFP

— 

Un pompier (illustration).
Un pompier (illustration). — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Les faits s’étaient déroulés en octobre dernier. Cinq jeunes, dont trois mineurs, ont été mis en examen jeudi à la suite de l’agression de pompiers, visés par des pavés et des cocktails Molotov dans une cité de Nîmes.

Le procureur, Eric Maurel, a annoncé la mise en examen de ces cinq jeunes, âgés de 15 à 21 ans, pour « dégradations et destructions par moyens dangereux sur des policiers et pompiers » et pour le délit « d’embuscade ou guet-apens aggravé ».

Un mineur en détention provisoire, les deux autres sous contrôles judiciaire

L’un des mineurs a été placé en détention provisoire par le juge des libertés conformément aux réquisitions du parquet qui a également demandé l’incarcération des deux personnes majeures qui étaient en cours de présentation à un juge jeudi soir. Il a demandé que les deux autres mineurs soient placés sous contrôle judiciaire.

Les mis en cause ont été interpellés mardi dans le quartier sensible de Pissevin à Nîmes après plusieurs mois d’enquête. Dans la nuit du 7 au 8 octobre dernier, de policiers et une ambulance des pompiers avaient été accueillies par des jets de pierres et de cocktails Molotov.

« La police était directement visée, c’est une question de chance si la voiture de la police n’a pas brûlé », a indiqué le procureur. Selon lui, « dans ce dossier, il y a des individus qui confectionnent, d’autres qui transportent et d’autres qui lancent les engins incendiaires ».