Somme: Le quinquagénaire avait avalé près de 1,5 kg de cocaïne

FAITS DIVERS L’individu a été contrôlé par la Douane dans un bus sur l’autoroute A1…

Mikaël Libert

— 

Pas tranquille, la mule a été repérée par les douaniers (illustration).
Pas tranquille, la mule a été repérée par les douaniers (illustration). — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il n’avait pas assez travaillé sa « poker face ». Mercredi dernier, les douaniers d’Amiens ont interpellé un homme qui effectuait le trajet Paris-Amesterdam à bord d’un bus. C’est son air anxieux qui a mis la puce à l’oreille des fonctionnaires ont révélé nos confrères du Courrier Picard.

Après avoir intercepté un bus de la compagnie Eurolines sur l’autoroute A1, les agents de la Douane ont procédé au contrôle de ses passagers. Une opération de routine qui a néanmoins porté ses fruits quand les fonctionnaires ont remarqué un passager particulièrement stressé par la présence des uniformes.

Corps étrangers dans l’abdomen

En plus d’une certaine anxiété non dissimulée, l’individu, un homme âgé d’une cinquantaine d’années, revenait d’un voyage en Guyane. Autant d’indices qui ont poussé les douaniers à ne pas lâcher l’affaire malgré le fait que rien de suspect n’avait été retrouvé dans les bagages du passager.

>> A lire aussi : Six enfants livrés à eux-mêmes alors que leur mère est en Guyane pour transporter de la coke

Ce dernier a donc été conduit à l’hôpital pour y subir une radiographie. Les images ont ainsi révélé la présence de corps étrangers dans l’abdomen de l’homme a indiqué la Douane à nos confrères. Une fois expulsés du corps par les voies naturelles, les fonctionnaires ont pu confirmer leurs soupçons : il s’agissait d’ovules contenant de la cocaïne dont le poids total était de près de 1,5 kg.

La mule a été jugée en comparution immédiate et condamnée à 18 mois de prison dont 6 avec sursis et une amende douanière de 58.000 euros.