VIDEO. Attentat dans l’Aude: Arnaud Beltrame aurait tenté de désarmer l’assaillant

TERRORISME La lutte entre le gendarme et le djihadiste aurait eu lieu dans la salle des coffres du supermarché...

M.C.

— 

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame.
Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame. — HO / GENDARMERIE NATIONALE / AFP

Les circonstances de l’attentat de l’Aude s’éclaicissent peu à peu. Selon des « sources proches de l’enquête » citées par le Parisien, il est « hautement probable » qu’Arnaud Beltrame, le gendarme mort en héros à qui un hommage national sera rendu mercredi à Paris, ait tenté de désarmer l’auteur présumé de l’attaque qui a fait quatre morts vendredi à Carcassonne et à Trèbes.

 

>> A lire aussi : Les obsèques des quatre victimes du terroriste auront lieu jeudi

C’est au cours de cette lutte, engagée trois heures après que le gendarme a pris la place de l’otage de Radouane Lakdim dans le supermarché, qu’Arnaud Beltrame aurait été mortellement blessé. Les faits s’étant déroulés à l’intérieur de la salle des coffres, ils n’ont pas été filmés par les caméras de vidéosurveillance, précise une source judiciaire au journal. En revanche, les enquêteurs disposent d’un enregistrement audio via le téléphone portable du gendarme, laissé ouvert.

>> A lire aussi : Marine P., la compagne de Radouane Lakdim, mise en examen et incarcérée

La suite est connue : à 14h16, trois coups de feu retentissent dans le magasin, provoquant l'assaut du GIGN, qui abat Lakdim. L’autopsie révèlera plus tard qu’Arnaud Beltrame présente des lésions par balles non létales et une plaie gravissime à la trachée et au larynx par arme blanche. Il a succombé à ses blessures samedi matin.