Lyon: Arrêté et écroué pour avoir volé plus de 4.000 BD dans des librairies

INSOLITE L'homme et son complice cambriolaient depuis un an les librairies de la région lyonnaise afin de dérober les bandes dessinées et les revendre...

C.G. avec AFP

— 

La bande dessinée réalise désormais un chiffres d'affaires  compris entre 400 et 500 millions d'euros par an.
La bande dessinée réalise désormais un chiffres d'affaires compris entre 400 et 500 millions d'euros par an. — Mourad Allili/Sipa

Un business devenu juteux. Leur spécialité : vendre des bandes dessinées… volées. Deux hommes d’environ 40 ans ont été interpellés cette semaine à Lyon pour avoir cambriolé en un an de nombreuses librairies de la région et d’avoir ainsi dérobé plus de 4.000 bandes dessinées. Des ouvrages qu’ils revendaient ensuite.

>> A lire aussi : «Largo Winch»: Jean Van Hamme annonce la fin des aventures de son héros

L’un d’entre eux a été écroué tandis que le second a été placé sous contrôle judiciaire, précise une source policière. L’enquête a débuté en juin dernier avec la plainte d’un libraire pour le vol d’une centaine de titres - Astérix, Tintin, Largo Winch, etc.

L’un donnait les ordres, l’autre volait

Des recoupements avec une vingtaine d’autres plaintes, dont certaines antérieures, ont permis aux enquêteurs de localiser le donneur d’ordre et receleur, ainsi que l’auteur des vols, originaire de République centrafricaine. Tous deux étaient inconnus de la justice jusqu’alors.

>> A lire aussi : Qui est Jérémie Moreau, dont «La saga de Grimr» a remporté le Fauve d’or à Angoulême?

Au domicile du premier, à Charbonnières-lès-Bains près de Lyon, les policiers ont mis la main sur plus de 4.000 albums neufs, d’une valeur de près de 60.000 euros. Outre des classiques de la BD francophone, figuraient aussi des Comic Marvel, Walking Dead… Ils ont également découvert près de 600.000 euros sur un compte en banque, dont l’homme n’a pas pu justifier la provenance.

>> A lire aussi : Charlie Adlard, dessinateur de «Walking Dead»: «J'ai arrêté de regarder la série»

Les deux complices, qui ont reconnu les faits en garde à vue, ont été déférés mercredi au parquet de Lyon qui a ouvert une information judiciaire pour vols et recel de vols.