Attaques terroristes dans l'Aude: Un mort et un blessé grave découverts derrière une caserne de CRS à Carcassonne

INFO 20 MINUTES Selon nos informations, un mort et un blessé grave ont été découverts dans une pinède, juste derrière la caserne des CRS de Carcassonne...

Caroline Politi et Thibault Chevillard

— 

Trèbes, le 23 mars 2018. - Des gendarmes bloquent l'accès à Trèbes (Aude) après une prise d'otages dans un supermarché.
Trèbes, le 23 mars 2018. - Des gendarmes bloquent l'accès à Trèbes (Aude) après une prise d'otages dans un supermarché. — ERIC CABANIS / AFP

L'équipée sanglante du preneur d'otages de Trèbes aurait-elle démarré avant l'attaque des CRS de Carcassonne? Selon nos informations, les policiers ont découvert, dans une pinède à proximité immédiate de la caserne, un mort et un blessé grave. Il pourrait s'agir des propriétaires de la voiture qui a servi à commettre les attaques. 

>> A lire aussi : EN DIRECT: D'après nos informations, un mort et un blessé grave découverts derrière une caserne de CRS à Carcassonne...

Une attaque contre des CRS puis dans un supermarché

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect s’en serait d’abord pris, ce vendredi vers 10h30, à un groupe de quatre CRS de Carcassonne qui rentraient d’un footing et se dirigeaient vers la caserne. L’homme était à bord d’une Opel blanche lorsqu’il a ouvert le feu à plusieurs reprises dans leur direction à l’aide d’une arme de poing. L’un des CRS a été blessé par balles à l’épaule sans que ses jours ne soient en danger.

Vers 11h15, une prise d’otages est signalée à quelques kilomètres de là, à Trèbes. La même voiture est signalée sur le parking du supermarché. Plusieurs témoins ont entendu des détonations à l’intérieur et l’un d’entre eux aurait indiqué avoir entendu le suspect crier « Allahou Akbar ». Le premier bilan de la prise d'otages fait état de deux morts et trois blessés, dont un grave. Les opérations se poursuivent.