Caen: Un cycliste condamné pour avoir empoigné les fesses d'une étudiante

AGRESSION Un jeune homme de 24 ans a été condamné à trois mois de prison avec sursis et une mise à l’épreuve de deux ans…

20 minutes avec Agence

— 

L'agresseur a été condamné le 22 mars par le tribunal de Caen (illustration).
L'agresseur a été condamné le 22 mars par le tribunal de Caen (illustration). — M.Libert/20 Minutes

Un jeune homme de 24 ans a harcelé et agressé sexuellement une jeune étudiante le 9 janvier dernier vers 20 heures à Caen (Calvados). L’agresseur à vélo lui a attrapé les fesses par surprise et lui a longuement tourné autour.

>> A lire aussi : Caen: Un professeur de collège suspendu après des soupçons d’attouchements sexuels sur des élèves

L’agresseur, âgé de 24 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de la ville ce jeudi, rapporte Liberté Caen.

« Comme un requin »

Le soir des faits, la jeune femme se rendait à pied chez un ami. Le jeune homme à vélo, le visage dissimulé par une capuche et un bandana, est arrivé près d’elle. Il a touché les fesses de l’étudiante, avant de lui tourner autour. Tétanisée, cette dernière a eu le réflexe de prévenir son ami et les forces de l’ordre.

>> A lire aussi : Indre: Un ancien boulanger condamné à 13 ans de prison pour viols et agressions sexuelles

L’agresseur a pris la fuite uniquement en voyant la police arriver. Il a glissé sur l’herbe et a été interpellé. Devant le tribunal correctionnel de Caen, il a tenté d’expliquer : « J’ai vu ses fesses, et ça a pété dans ma tête. Je l’ai empoignée. J’étais comme un requin à l’affût de son gibier ».

Trois mois de prison avec sursis

La compagne de l’accusé a déclaré aux enquêteurs qu’elle n’avait jamais relevé « d’anomalie dans le comportement sexuel » de ce dernier. Selon le psychiatre, le jeune homme est « conscient d’avoir commis un geste déplacé » mais qu’il n’estime « pas dangereux ».

>> A lire aussi : Calvados: Le voleur propose à sa victime de lui revendre son sac à main 40 euros

« Je regrette et je suis sincèrement désolé », a déclaré l’agresseur à la jeune fille. Il a finalement écopé de trois mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. Il devra indemniser la jeune femme à hauteur de 1.000 euros et lui verser 500 euros pour les frais de justice.