Nice: Mystère autour de la mort de 13 chats dans un quartier populaire

HECATOMBE Des riverains crient à l'empoisonnement et la Société de défense des animaux a déposé plainte alors que cinq autres félins du quartier Pasteur sont également introuvables...

M.B.

— 

Un chat (photo d'illustration).
Un chat (photo d'illustration). — Pixabay / Creative Commons

Un empoisonneur de chats sévit-il dans le quartier Pasteur, à Nice-Est ? Des riverains de la rue Maréchal-Bernadotte en sont convaincus depuis la découverte de treize félins morts, et la disparition inexpliquée de cinq autres en seulement trois jours…

Selon Nice-Matin, qui révèle l’affaire, tous les animaux ont été découverts dans l’enceinte de la résidence Villa Clary… La Société de défense des animaux (SDA) a déposé plainte par l’intermédiaire de son président, Patrick Villardry. La ville de Nice, également alertée, aurait ordonné l’autopsie de l’un des chats, pour vérifier l’origine de sa mort.

>> A lire aussi : Des chats prisonniers d'un garage, à Nice, sauvés par les pompiers

Des témoignages indignés

Sur Facebook, les témoignages indignés se multiplient en tout cas depuis mercredi. « J’habite juste en face. J’ai vu quand ils ont découvert et ramassé quatre pauvres corps sans vie. J’en étais malade, écrit Ninon Nine. Ces chats ne dérangeaient personne et nous sommes plusieurs du quartier à les nourrir. Je nourris moi-même les chats dans ma copropriété. C’est dégueulasse. »

En France, « le fait […] de donner volontairement la mort à un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe », soit 1.500 euros.