Villefranche: Une famille prise en otage par des braqueurs en fuite

FAITS DIVERS Quatre personnes ont été interpellées dans la nuit par l'anti-gang lyonnais après de coups de feu au péage de Villefranche et la prise d’otage d’une famille... 

C.G.

— 

Un policier de la BRI, brigade de recherche et d'intervention. (Illustration)
Un policier de la BRI, brigade de recherche et d'intervention. (Illustration) — SIPA

Le scénario est digne des meilleurs films de polar. Malheureusement, l’histoire est bien réelle. Elle s’est soldée mercredi au petit matin par l’arrestation de quatre braqueurs présumés après une incroyable course-poursuite, des tirs et une prise d’otage dans le Beaujolais. La police judiciaire, chargée de l’enquête, n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire. 

>> A lire aussi : Braquage record en Suisse: Les coulisses d'une arrestation exceptionnelle menée par la PJ de Lyon

L’équipe, originaire de Rillieux-la-Pape, s’était rendue mardi matin au Luxembourg pour réaliser le casse d’une bijouterie vendant des montres de luxes, emportant un butin estimé à près d’un million d’euros, précise à 20 Minutes une source proche du dossier, confirmant ainsi une information du Progrès.

Une interpellation musclée au péage

Mercredi vers 2h du matin, une équipe de l’antigang lyonnais tente de les intercepter au péage de Limas. C’est sans compter sur la hargne des braqueurs, répartis dans deux voitures et probablement pris en filature depuis la frontière. Des malfrats qui étaient vraisemblablement surveillés depuis plusieurs mois par la police lyonnaise.

Les voitures se suivent. La première est interpellée sans incident, précise le parquet de Lyon. Arrive la seconde. Les choses se corsent. Vitres et portières ouvertes, kalachnikov à la main, le passager mitraille le véhicule des agents sans pour autant faire de blessés. Les deux occupants prennent la fuite et cherchent un lieu où se cacher. C’est là qu’ils se dirigent vers Arnas, dans la banlieue de Villefranche.

>> A lire aussi : Lyon: Une équipe de braqueurs arrêtée en moins de deux jours

Après avoir garé leur voiture sur une petite place dans une zone pavillonnaire et perdu leurs armes entre-temps, ils auraient escaladé le mur d’une maison à l’intérieur de laquelle se trouvaient un couple et leurs quatre enfants. Se faisant passer pour des policiers, ils réveillent et obligent ainsi le père de famille à leur ouvrir la porte.

Vers 3h30, les agents l’antigang, qui sillonnaient le secteur, investissent les lieux après avoir été alertés par un voisin. Aucun tir n’est échangé, ajoute une source proche du dossier. Ils défoncent la porte de la maison et interpellent alors les deux fuyards, dont l’un qui s’était caché sous un lit dans une chambre d’enfant afin de leur échapper. Blessés (mais pas par des tirs de balle), ils ont été transportés à l’hôpital. Si peu d’informations ont filtré sur le profil, on sait qu’il s’agit de jeunes âgés de 22 à 29 ans passionnés de jeux vidéo selon Le Parisien, déjà connus pour des vols à main armés.