Pessac: Elle accusait son mari d'avoir violé ses enfants, elle comparait pour dénonciation de faits imaginaires

CALOMNIE Une mère de famille de Pessac (Gironde) comparaîtera devant le tribunal correctionnel pour dénonciation de faits imaginaires...

M.B.

— 

Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Elle aurait tout inventé ! Une mère de famille âgée de 30 ans, originaire de Pessac près de Bordeaux, a été placée en garde à vue pour dénonciation de faits imaginaires, relate Sud Ouest. En novembre dernier, elle avait déposé une plainte au commissariat contre son ex-mari qu’elle accusait d’avoir violé leurs jeunes enfants.

Placé en garde à vue, celui-ci a nié en bloc. Et ce sont finalement les enfants qui sont passés aux aveux : ils avaient menti sur ordre de leur mère, et du compagnon de cette dernière.

Tous deux comparaîtront prochainement devant le tribunal correctionnel.