Illustration d'un gendarme lors d'une opération de recherche de personne disparue, ici à Rennes.
Illustration d'un gendarme lors d'une opération de recherche de personne disparue, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

HOMICIDE

Angers: La famille d'Estelle Veneut conteste l'étranglement «par accident»

L'ex-compagnon de la jeune a avoué avoir tué la jeune femme mais il affirme ne pas l'avoir fait exprès...

  • Estelle Veneut, 34 ans, a été tuée le 22 février à Bouchemaine.
  • Son corps, immergé dans la Loire, n'a pas été retrouvé.
  • Son ex-compagnon est passé aux aveux fin février et a été mis en examen.

La famille d’Estelle Veneut, cette femme de 34 ans tuée le 22 février à Bouchemaine (Maine-et-Loire), a décidé de sortir de sa réserve pour contester vivement la version des faits présentée par le suspect. L’homme de 33 ans avait reconnu fin février avoir tué son ex au cours d’une dispute puis avoir fait disparaître son corps et sa voiture en les jetant dans la Loire.

Interrogé par le juge d’instruction ces derniers jours, le suspect a expliqué avoir étranglé « par accident » son ex-compagne. Au cours d’une altercation, il lui aurait serré fort le cou avec une écharpe, pour la faire taire, et se serait rendu compte qu’elle ne respirait plus. C’est un « argument purement défensif, une insulte faite à sa mémoire » s’emporte la famille d’Estelle dans un communiqué dévoilé par Ouest-France.

Cadavre toujours introuvable

« En l’état du dossier, l’auteur des faits a en réalité admis avoir étranglé son ex-compagne avec son écharpe, pendant un long moment de plusieurs dizaines de secondes, en serrant fort tout de suite, indique le communiqué. Tout cela en présence de leur enfant commun, une fillette de 6 ans, qui a hurlé pendant cette scène. »

>> A lire aussi : Déjà condamné, l'ex-pédiatre renvoyé aux assises pour une autre affaire de pédophilie

La famille soulève également que le suspect s’est abstenu d’appeler les secours et s’est empressé de faire disparaître son corps « avant de se répandre sur les réseaux sociaux pour alerter sur la disparition de sa compagne. Il ira jusqu’à passer un appel à celle-ci, morte et immergée dans l’eau, lui exprimant alors son inquiétude. »

Si le véhicule d’Estelle Veneut a été retrouvé dans la Loire, son cadavre lui, est toujours recherché.

Une marche blanche en hommage à la victime sera organisée samedi 24 mars à Bouchemaine (10h).