Amiens: Un automobiliste sans permis tente de se faire passer pour son frère

FAITS DIVERS L’individu a essayé de mettre toutes ses infractions routières sur le dos de son propre frère…

Mikael Libert

— 

Opération de contrôles des gendarmes (illustration).
Opération de contrôles des gendarmes (illustration). — G. Varela / 20 Minutes
  • Les gendarmes ont arrêté un automobiliste en grand excès de vitesse près d’Amiens.
  • Sans permis de conduire et sous stups, l’homme s’est fait passer pour son frère.
  • Il a été condamné à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

Il n’a pas vraiment le sens de la famille. Dimanche dernier, les gendarmes de la Somme ont interpellé un automobiliste en grand excès de vitesse près d’Amiens. Comme il avait d’autres délits à se reprocher, l’individu s’est fait passer pour son frère pour tenter de sauver sa tête.

Ce sont les gendarmes de l’escadron de sécurité routière d’Amiens qui sont tombés sur ce client peu scrupuleux. En poste pour effectuer des contrôles de vitesse, les militaires ont intercepté une Mercedes classe B qui roulait à 192 km/h sur l’autoroute A16, à hauteur de Saint Vaast-en-Chaussée.

Il prétend ne pas avoir ses papiers et se fait passer pour son frère

Aux gendarmes, l’automobiliste a déclaré une identité, précisant néanmoins qu’il n’avait pas ses papiers sur lui. Celui-ci a ensuite été soumis aux dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants. Si l’homme n’avait pas bu, il était en revanche positif au cannabis à la cocaïne et aux opiacés. Un combo qui lui a valu d’être conduit à la brigade.

>> A lire aussi : Une cellule de gendarmes dédiée aux violences faites aux femmes dans la Somme

C’est au cours des auditions de l’homme que les gendarmes ont saisi qu’il y avait un loup, notamment en raison des nombreuses incohérences dans les propos tenus par leur client. Vérifications faites, les militaires ont découvert que l’automobiliste leur avait fourni l’identité de son propre frère qui, lui, est effectivement détenteur du permis de conduire.

Excès de vitesse, stupéfiants, conduite sans permis

L’homme que les gendarmes ont en face d’eux a vu son permis s’envoler suite à de nombreux délits routiers commis en récidive. En ajoutant à cela le grand excès de vitesse et la conduite sous l’empire de stupéfiants, l’automobiliste voit ses chances de s’en sortir réduites à peau de chagrin.

>> A lire aussi : A près de 5 grammes d’alcool dans le sang, il se plante tout seul dans le décor

Placé en détention provisoire, le mis en cause a été présenté en comparution immédiate, mercredi, devant le tribunal correctionnel d’Amiens. Il a été condamné à quinze mois de prison, dont douze fermes, et 500 euros d’amende. Sa voiture a par ailleurs été immobilisée. Il n’en avait de toute façon plus besoin puisque, depuis, il dort en prison. On ne sait pas si son frère lui a pardonné.