Violence dans le football: Des U19 de Saint-Maur portent plainte après avoir reçu des coups par des spectateurs

FAITS DIVERS Une bagarre générale a éclaté lors du match Le Mans-VGA Saint-Maur en championnat de France féminin U19, dimanche. La rencontre a été arrêtée et le club val-de-marnais et ses joueuses ont décidé de porter plainte…

F.H.

— 

Un ballon de football. (Illustration)
Un ballon de football. (Illustration) — Frederic Scheiber/20 Minutes

Des footballeuses de la VGA Saint-Maur et leur club ont décidé de porter plainte. Elles pour des coups reçus de la part de spectateurs, le club pour diffamation, rapporte Le Parisien. Dimanche, l’équipe féminine U19 du Val-de-Marne disputait un match de championnat de France au Mans. Une rencontre qui a été arrêtée par l’arbitre après une bagarre générale.

Selon le club de la VGA Saint-Maur, alors qu’une de ses joueuses voulait rapidement faire une remise en touche, « un jeune spectateur derrière la main courante a tapé dans le ballon pour l’éloigner », explique le directeur technique du club dans les colonnes du Parisien. La jeune femme lui aurait demandé ce qu’il faisait avant que le grand frère du spectateur n’insulte la joueuse.

Lèvres tuméfiées vs version contradictoire

Là, c’est le père des deux garçons qui est intervenu et aurait tiré les cheveux de la footballeuse de la VGA Saint-Maur. Ses coéquipières ont pris sa défense et une bagarre générale – à laquelle les joueuses du Mans et leur staff n’a pas pris part – a éclaté. Sur les réseaux sociaux, le club val-de-marnais a diffusé les photos des lèvres tuméfiées d’une de ses joueuses.

>> A lire aussi: «Ils attendent quoi? Un mort?» L'arbitre victime d'une agression dénonce les violences dans le foot amateur

Le président de l’association du Mans, Bernard Guedet, a contredit cette version des faits sur le site actufoot.com : « Trois joueuses sautent la main courante et vont bousculer le jeune, le grand frère a protégé le petit puis c’est le père qui est venu et si l’on veut on peut aussi partager les photos des traces des coups de crampons dans le dos que le père a reçu. »

Le club de la VGA Saint-Maur a décidé de porter plainte pour diffamation contre ces propos.