Toulouse: Il percute mortellement un homme sur la rocade, la police l'interpelle grâce au modèle de sa voiture

LES EXPERTS Le corps d’un homme avait été découvert mardi sur la rocade Arc-en-Ciel, à Toulouse. Un homme l’ayant percuté a été confondu par les débris de phare de sa voiture, un modèle assez rare…

Beatrice Colin

— 

Lors d'un contrôle de police, mardi 11 octobre, sur la rocade Arc-en-Ciel, à Toulouse.
Lors d'un contrôle de police, mardi 11 octobre, sur la rocade Arc-en-Ciel, à Toulouse. — B. Colin / 20 Minutes
  • Les policiers ont retrouvé l'automobiliste qui a percuté un homme sur la rocade grâce au phare de sa voiture, un modèle assez rare de Ford.
  • Il indique qu'il ne savait pas qu'il s'agissait d'un homme.
  • L'homme percuté a été identifié mais les policiers ne savent toujours pas pourquoi il s'est retrouvé au milieu de la rocade en pleine nuit.

Il a été confondu par le modèle peu ordinaire de sa voiture, identifié par la brigade des accidents et délits routiers de Toulouse, en charge de l’enquête. Un Toulousain de 34 ans a été placé en garde à vue mercredi soir pour avoir percuté un homme sur la rocade Arc-en-Ciel sans s’arrêter.

C’est un routier qui a fait la macabre découverte mardi matin au niveau de la sortie Tournefeuille. Le corps de la victime, qui avait une fracture du bassin, symptomatique d’une collision, gisait sur le terre-plein central. Il s’agit d’un homme de 44 ans, originaire du nord de la France.

>> A lire aussi : Toulouse: Un corps retrouvé sur la rocade Arc-en-Ciel, un appel à témoins lancé

Les enquêteurs lancent un appel à témoins. Sur place, ils n’ont pas grand-chose à se mettre sous la main à part un débris de phare avant gauche de la marque Ford et un bout de pare-chocs.

45 exemplaires du modèle en Haute-Garonne

Comme les experts des séries américaines, les policiers partent chez un concessionnaire pour savoir quel modèle de voiture correspond au morceau de phare. « Il s’agissait d’une Ford Cougar de 1997, un coupé sport assez rare. Dans le département, il y en avait 45. Nous avons sélectionné celles dont les adresses étaient les plus proches de l’accident », explique-t-on à la brigade accidents.

Après avoir fait le tour de plusieurs adresses, mercredi, ils aperçoivent dans un parking la voiture en question, dont l’avant est abîmé. Son propriétaire a été interpellé.

Vérifications en cours

Cet homme, inconnu des services, a indiqué qu’il avait percuté lundi soir une masse noire, mais qu’il n’avait pas vu qu’il s’agissait d’un homme, l’endroit étant peu éclairé. Lors de son audition, il a aussi indiqué avoir fait demi-tour, sans rien apercevoir et a même appelé la police pour le signaler.

Autant d’éléments que les policiers vont devoir vérifier au cours de la garde à vue de l’automobiliste, qui devrait se prolonger jusqu’à vendredi.

Quant à la victime, la brigade accidents tente toujours de savoir comment elle a pu se retrouver au milieu de la rocade en pleine nuit. L’exploitation des données de son portable, ainsi que l’autopsie qui doit avoir lieu ce jeudi, devrait permettre d’en apprendre un peu plus.