Non, l'élu Les Patriotes n'a pas été frappé par des joueurs du RC Lens

ENQUETE Le procureur de Béthune a démenti les affirmations de Guillaume Kaznowski qui assurait avoir été molesté par Souleymane Diarra…

Mikael Libert

— 

le joueur du RC Lens, Souleymane Diarra, sous les couleurs du Mali.
le joueur du RC Lens, Souleymane Diarra, sous les couleurs du Mali. — Ross Setford/AP/SIPA

Le procureur a sifflé la faute. Le parquet de Béthune affirme qu’aucun joueur du Racing club de Lens (RCL) n’a frappé le conseiller régional Le Patriotes, Guillaume Kaznowski, ont révélé nos confrères de France bleu Nord. L’élu avait déposé plainte, mardi, notamment contre Souleymane Diarra qu’il accusait de lui avoir porté un coup de poing à la tête à l’issue du match contre Bourg-en-Bresse.

>> A lire aussi: Trois joueurs visés par la plainte d’un élu pour des violences

Le parquet de Béthune avait ouvert une enquête suite à une plainte déposée par l’ancien élu Front national qui a récemment rejoint le nouveau parti de Florian Philippot. Dans ses déclarations, Guillaume Kaznowski assurait qu’il filmait une altercation entre trois joueurs du RCL et des supporters du club. Un geste qui n’aurait pas plu à Souleymane Diarra, que l’élu accuse de l’avoir frappé pour qu’il arrête de filmer.

Aucun coup porté par un joueur

Néanmoins, les investigations menées par le procureur de Béthune ont permis d’écarter cette thèse. Le parquet a précisé à France Bleu Nord qu’aucun joueur n’avait frappé Guillaume Kaznowski, mais que c’est un stadier qui l’aurait fait tomber en lui poussant le bras pour l’écarter.

>> A lire aussi : Davy Rodriguez, numéro 2 du FNJ, démissionne après une vidéo raciste

Pire, le magistrat assure que selon des témoignages, notamment de stadiers, l’élu Les Patriotes a proféré des injures à caractère racial contre les joueurs lensois. Injures que l’intéressé nie avoir proférées.