Pyrénées: Grâce au flair d'un chien policier, un enfant de 10 ans sauvé en montagne par -9°C

FAITS DIVERS Mardi, en pleine nuit, un membre de la CRS montagne de Gavarnie et son maître ont retrouvé un enfant perdu à 1.000 mètres d’altitude, en pleine nuit et par -9 °C...

Beatrice Colin

— 

Les 2 Alpes, le 8 décembre 2015
Les professionnels de la montagne et les secouristes se livrés à un exercice de sécurité avalanche, s'entraînant avant l'arrivée des vacanciers.
Les 2 Alpes, le 8 décembre 2015 Les professionnels de la montagne et les secouristes se livrés à un exercice de sécurité avalanche, s'entraînant avant l'arrivée des vacanciers. —
  • Un petit garçon de 10 ans s’est égaré mardi lors d’une randonnée familiale au-dessus d’Argelès-Gazost, dans les Hautes-Pyrénées, en pleine montagne.
  • L’équipe cynophile de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) montagne de Gavarnie a permis de retrouver sa trace en pleine nuit et par des températures négatives.

Si Hervé Sarthe n’avait pas fait confiance au flair de son chien, Hoock, l’issue de cette histoire aurait pu être beaucoup plus dramatique.

Ce policier de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées, et son équipier à quatre pattes sont intervenus mardi soir après la disparition d’un enfant de 10 ans au mont de Gez, un sommet au-dessus d’Argeles-Gazost très fréquenté par les randonneurs.

Hervé Sarthe et Hoock, son labrador, tous deux membres de la CRS montagne de Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées.
Hervé Sarthe et Hoock, son labrador, tous deux membres de la CRS montagne de Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées. - CRS Gavarnie

Spécialisés dans les secours en montagne, les policiers sont appelés vers 17 h 30 pour aider les gendarmes d’Argelès à fouiller les abords du sentier qui monte à 1.000 m d’altitude. Ce papa originaire du Lot et en vacances dans le coin était parti faire une randonnée avec sa fille et son fils. Au moment de redescendre, le garçon a lancé un défi à sa sœur et son père sur le thème « le premier arrivé » avant de dévaler le sentier.

Mais arrivés à la voiture, aucune trace de l’enfant. Pendant deux heures, le père de famille va ratisser la zone sans le retrouver et finira par appeler les secours. Un hélicoptère survolera le mont de Gez, sans succès.

Retrouvé assoupi contre un arbre

Pour mettre toutes les chances de leurs côtés, et alors que la nuit se couche et la température chute, ils font appel à  l’équipe cynophile de la CRS Gavarnie. Hervé Sarthe récupère auprès du papa les effets personnels de l’enfant et se rend avec Hoock, son labrador noir de 5 ans, là où la famille s’est séparée en début d’après-midi.

>> A lire aussi : Avalanches en montagne: CRS et secouristes s’exercent avant l’arrivée des skieurs

« Je pensais faire travailler le chien dans la descente, mais Hoock est monté, franchement. Je l’ai fait revenir au point de départ et il est reparti vers le haut. Je l’éclaire et au bout d’un moment je sens qu’il ne tire plus sur la laisse. J’aperçois alors une masse allongée au sol, au pied d’un arbre contre un caillou. C’était le garçon, endormi », raconte le policier.

Il est 22 h 30, il fait -9 °C et Hoock et son maître vienne certainement de sauver la vie de cet enfant qui n’aurait pas survécu tout une nuit. « On est secouriste, on est habitué à aller chercher des gens, mais cela fait toujours plaisir surtout quand on voit le nombre d’heures passées à l’entraînement », relève Hervé Sarthe.

>> A lire aussi : Hautes-Pyrénées: En difficulté, des randonneurs en raquettes secourus en pleine nuit

Après avoir été pris en charge le médecin mobilisé avec les secours, le garçon a été hospitalisé pour une hypothermie. Il expliquera plus tard qu’il est redescendu, mais ne retrouvant plus la voiture, il a décidé de remonter le chemin. Fatigué d’avoir marché toute la nuit, il s’est assoupi contre l’arbre.