Lyon: A peine majeurs, ils détroussent en bande leurs victimes à bord des trains ou dans les gares

FAITS DIVERS Cinq jeunes âgés de 16 à 18 ans ont été arrêtés mardi à Lyon pour avoir agressé essentiellement des mineurs ou de jeunes adultes dans les gares ou à bord de trains régionaux…

C.G.

— 

Les 5 jeunes, âgés de 16 à 18 ans, montaient à bord des trains régionaux pour extorquer de l'argent aux passagers. (illustration)
Les 5 jeunes, âgés de 16 à 18 ans, montaient à bord des trains régionaux pour extorquer de l'argent aux passagers. (illustration) — M. Allili / SIPA

Ils ont été arrêtés deux mois après la série d’agression qu’ils ont commise en bande. Cinq jeunes de l’agglomération lyonnaise, âgés de 16 à 18 ans, ont été interpellés mardi par le service enquêteur, indique ce jeudi la Sûreté du Rhône.

La plupart ont été cueillis dès le petit matin chez eux, alors que le dernier a été arrêté à la mi-journée, à son domicile. Tous sont soupçonnés d’avoir commis en groupe, pendant les vacances de Noël, une série de vols à bord de trains, essentiellement sur la même ligne, celle qui relie Saint-André-le-Gaz à Lyon. Mais aussi dans des gares. Dans le but de voler de l’argent et parfois d’utiliser la carte bancaire de leur victime.

Des mineurs pris pour cible

Selon les enquêteurs, le petit groupe s’en est pris essentiellement à des mineurs ou de jeunes adultes. La première victime, âgée de 19 ans, à laquelle le groupe aurait extorqué de l’argent, aurait été agressée le 22 décembre à 18h30 à bord du TER Saint-André-le-Gaz-Lyon. La seconde de 16 ans, aurait été attaquée le soir du réveillon de Noël. Toujours sur la même ligne. Et la troisième de 27 ans, le lendemain vers 15h40.

Trois jours plus tard, le 28 décembre, la bande réitère. Mais cette fois à Vénissieux. Et dans la gare. À midi, elle se jette sur un adolescent de 16 ans, le frappe au passage (quatre jours d’ITT) et s’évapore dans la nature. Le 1er février, même endroit, même heure, même méthode. Cette fois, ce sont trois mineurs de 16 et 17 ans qui se trouvent pris au piège.

Enfin, le 22 février, le groupe repasse à l’action, s’en prenant à un homme de 19 ans, dans la station de métro Bellecour à Lyon. Tous doivent être présentés au parquet ce mercredi.