VIDEO. Disparition de Lucas Tronche: La piste Nordahl Lelandais n’est pas exclue, les investigations se poursuivent

ENQUETE Les enquêteurs procèdent à des vérifications sur l’emploi du temps de l’ex-militaire, qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys…

N.B.

— 

Lucas.
Lucas. — D.R.

EDIT : Cet article a été modifié, à la suite des informations recueillies par «20 Minutes» auprès du SRPJ de Montpellier, chargé de l'enquête sur la disparition de Lucas Tronche.

Ce mardi après-midi, le site Internet de Midi Libre indiquait que les enquêteurs auraient écarté l’hypothèse Nordahl Lelandais dans la disparition inexpliquée de Lucas Tronche, il y a trois ans, le 18 mars 2015, à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard.

>> A lire aussi : Affaires Nordahl Lelandais : Retour sur les mystérieuses disparitions de Lucas et d'Antoine dans le Gard

Selon le quotidien régional, les enquêteurs se sont attachés à vérifier si le téléphone de Nordahl Lelandais ne bornait pas dans le département, le jour de la disparition de l’adolescent, qui n’a plus donné signe de vie à ses parents alors qu’il devait se rendre à un cours de piscine avec son frère. Et selon le quotidien régional, son téléphone portable aurait indiqué la présence du tueur présumé de la petite Maëlys en Isère, ce jour-là.

« Les investigations se poursuivent »

Mais selon les informations de 20 Minutes, recueillies auprès du SRPJ de Montpellier à 17h30, la piste ne serait pas close, et les investigations se poursuivraient. « Aucun élément objectif ne permet de rapprocher la piste de Nordahl Lelandais avec la disparition de Lucas Tronche, note le SRPJ. Pour autant, nous poursuivons les investigations en vue d'établir d'éventuels rapprochements. On ne peut pas exclure complètement une piste. »

Des soupçons s'étaient portés sur l'ancien militaire de 34 ans, car il aurait un proche à Bagnols-sur-Cèze, une autre dans le département, et connaissait très bien Montpellier, pour y faire la fête régulièrement dans les bars et les discothèques du coin.

Nordahl Lelandais a avoué avoir tué la petite Maëlys, âgée de 9 ans, le 27 août dernier, en Isère, et est mis en examen pour l’assassinat d’Arthur Royer, à Chambéry. L’enquête sur la disparition de Lucas Tronche, elle, piétine, et malgré un appel à témoins lancé il y a quelques mois, aucune piste sérieuse n’a été évoquée par les enquêteurs.

>> A lire aussi : Disparition de Lucas Tronche : Le témoignage bouleversant de ses parents