Belfort: L’infirmière qui maltraitait des personnes âgées condamnée à 6 mois de prison

JUSTICE Une infirmière exerçant à l’Ehpad de Giromagny, dans le territoire de Belfort, a été condamnée mercredi à 6 mois de prison pour violences sur personnes vulnérables…

E. R.

— 

Illustration d'une maison de retraite.
Illustration d'une maison de retraite. — SUZAN THIERRY/SIPA

Une infirmière de 42 ans a été condamnée mercredi par le tribunal de Grande Instance de Belfort à 18 mois de prison dont 6 mois ferme, pour violences sur personnes vulnérables selon L'Est Républicain. Elle faisait partie du personnel de nuit de l’Ehpad Saint-Joseph de Giromagny, d’octobre 2012 à juin 2015.

>> A lire aussi : Une personne âgée sur dix est victime de mauvais traitements

Nos confrères rapportent que ce sont ses propres collègues qui l’ont dénoncée, choqués par son comportement sadique.

Une patiente laissée seule le fémur brisé

Elle se serait, entre autres, vantée d’avoir fait ramper un patient qui avait chuté au sol pour se relever et aurait laissé une patiente au fémur brisé, toute la nuit dans son lit, pour que l’équipe de jour s’en occupe. Lors de son licenciement en 2015, une soixantaine de sachets, remplis de médicaments, avait également été retrouvée dans son casier.

Le jugement a été accompagné d’une interdiction totale d’exercer dans le domaine médical et paramédical.